21/5 Madame Butterfly, la grande opéra qu’éclaire une tragédie japonaise

L’opéra de Madame Butterfly raconte la tragique histoire de Cio-Cio San (Madame Butterfly), une geisha de Nagasaki, Japon qui tombe follement amoureuse d’un officiel de la Marine américaine, Pinkerton. L’opéra revient au Gran Teatre del Liceu de Barcelone du 20 au 29 de juillet.

Madame Butterfly, opéra avec la musique de Giacomo Puccini et livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica, est basée sur l’œuvre théâtrale de David Belasco et a donné sa première dans le Teatro alla Scala de Milan le 17 février de 1904. L’opéra, structurée en trois actes et composée par Giacomo Puccini est, aujourd’hui, considéré comme son chef-d’œuvre.

L’opéra relate l’histoire d’une jeune geisha Cio-Cio San, aussi connue comme Madame Butterfly, qui tombe amoureuse d’un officiel de la Marine américaine, B. F. Pinkerton, qui passe un temps à Nagasaki. La jeune Butterfly finie par se marier avec le marine, mais ce qui paraît pour elle un amour pour toute la vie, c’est pour Pinkerton une aventure passagère. Des années plus tard, le marine retourne aux Étas –Unis où il se marie à nouveau avec une femme américaine, Kate. Follement amoureuse de Pinkerton, la jeune geisha continue à attendre à son mari. Un jour, Madame Butterfly, prend connaissance que son mari va revenir à Nagasaki, mais elle ne sait pas que tout a changé depuis son départ: Pinkerton s’est marié et revient au Japon pour s’emmener Dolore, le fils en commun avec Madame Butterfly, pour l’élever aux États-Unies. Pleine de dépit, la fragile Madame Butterfly se suicide mettant fin à cette histoire tragique.

L’opéra de Madame Butterfly, basé sur des faits réels qu’ont eu lieu au Japon à la fin du siècle XIX, continue à démontrer que c’est une des opéras primes étant donné qu’elle retourne (pour deuxième fois dans une année) à Barcelone du 20 au 29 juillet au Gran Teatre del Liceu situé dans Les Ramblas (Ligne de métro verte, arrêt Liceo).

Ne ratez pas cette occasion !