21/8 Barcelone sans vitesse: Passages avec charme, les secrets les mieux gardés de l’Eixample

Rues petites et intimes, des jardins paisibles, des cours, des cloîtres de voisins pacifiques. Venez découvrir les coins cachés de Barcelone et réfugiez-vous dans une oasis de paix dans le cœur de la ville.

Bien qu’ils n’étaient pas prévus dans la planification de Cerdà, certains cours et jardins intérieurs qui ont été récupérés introduisent la nature au dense réseau de l’arrondissement en leur donnant un usage récréatif, culturel et public. Entrer dans ces espaces représente un changement de perception et surtout passer d’une ville animée à une ville silencieuse et calme.

Dessiné par Jérôme Granell, le 1864, le Passage Permanyer a été l’un des premiers qui faisait la différence par rapport au plan Cerdà. Cette rue est une propriété privée et fermée avec des bars, qui caisse les schèmes du quartier avec ses maisons basses et des jardins d’orangers.
Très près, a côté du Passage Rector Olivos, on trouve des jardins avec le même nom, un espace agréable avec des bancs, jeux pour les enfants, magnolias, orangers et trois sveltes palmiers juste au centre.

En montant le Paseo de Gracia, en face de la Casa Milá, des grilles en fer invitent à interférer dans le passage de la Conception, un coin emblématique de l’Eixample barcelonais à cause de l’absence de trafic et l’atmosphère élégante qui donne le nom du passage inscrit à l’hauteur. Au numéro 5, il ya le restaurant El Japonés et sur l’étage au-dessus il y a le mythique Tragaluz: un lieu charismatique qui propose une cuisine traditionnelle moderne en regardant le ciel et la cuisine. Enfin, au numéro 10, nous trouvons la Mordisco avec une cuisine décontracté pour manger à n’importe quelle heure, à seulement 5 minutes à pied de l’hôtel de luxe à Barcelone, l’Hôtel Omm.

« Barcelona sense presses », Ruta 7, Isabel de Villalonga